Version française  English version Versione italiana (non è al momento disponibile)


CULTURE ET TRADITION DU HAUT PLATEAUX

ALA VOLON- JAZA

qui signifie « La 1ére coupe du cheveux d’un bébé » Lorsque le bébé atteint son 3éme mois, on lui coupe ses cheveux pour la première fois. Pour cela ; la mère choisit une personne aux beaux cheveux, ainsi elle espère que les cheveux de son enfant ressembleront à ce de la personne choisit . Au moment de la coupe du cheveux, la personne n’ a pas le droit de tourner la tête de peur que le bébé ne louche pas des yeux.

CULTURE ZAFIMANIRY

proclamé Patrimoine international par l’UNESCO en 2001. Le pays Zafimaniry se situe dans la province de Fianarantsoa , à Ambositra Le savoir faire du travail de bois de Zafimaniry est spécifique et original. Le savoir faire du travail de bois de Zafimaniry fait partie intégrante de leur vie de tous les jours, Les Zafimaniry montre d’une habileté artistique et remarquable.
Presque tous les surfaces de bois(poutres, pilier, fenêtres, tabouret, malle) , les objets d’utilisation courante comme les ustensiles de cuisine, et les articles purement décoratif(boîte à miel, plateau) sont travaillés et contiennent des motifs finement sculptés Les motifs traduisent leur conception de la vie et de la mort.
Les sculptures et les motifs représente un fonction sociale : par exemple il y a un ornement de toit pour la maison du Roi
Les sculptures possèdent aussi une fonction utilitaire : le pilier central carré ou rectangulaire sculpté de haut en bas partage l’ intérieur de la maison en 2pièces est le centre symbolique de la maison et le support de la construction

MARIAGE:

Avant le jour du mariage, il y a la cérémonie du fiançaille et le « fanateram-bodiondry » « Le fanateram-bodiondry »se déroule comme suit : Toute la famille se réunit ; chaque côté de la famille du garçon et de la fille ont un orateur pour le « kabary « ou discours Pendant le discours, ses orateurs font savoir l’origine des familles respectives, et ils se lancent des expressions offensives entre eux. Chaque orateur veut avoir la dernière parole. A la fin des fiançailles, on offre de l’argent dans différentes enveloppes aux parents de la fille. Il y a au moins 3 sortes d’enveloppes Dans la 1ere enveloppe, on trouve toutes les pièces et billets qui existent à Madagascar
L’argent dans la 2nd enveloppe est destinée pour le « ala volo fotsy » qui signifie que avant c’est la fille qui enlève les cheveux blancs de son père, et comme maintenant, elle va partir, il n’ y a personne pour le faire. L’argent qui s’y trouve signifie le remplacement de la fille
L’argent dans la 3éme enveloppe remplace le « tsaka rano » de la fille. "tsaka rano" signifie chercher de l’ eau
Le jour du mariage, quelques familles proches du futur marié cherchent la future mariée dans sa maison pour l’emmener à l’église. Comme dote, la fille apporte des meubles et des ustensiles de cuisine.

CIRCONCISION

La circoncision dans les hauts plateaux ne ressemble pas au « sambatra », circoncision à l’Est de l’île. C’est une circoncision individuelle. Pour les Malagasy, un homme qui n’ est pas circoncis n’ est pas considéré comme un vrai homme , aucune femme n’ en veut, et il n’ a pas le droit d’être enterrer dans le tombeaux familial . Le but de la circoncision est que le garçon devienne un homme, de nettoyer l’impureté à la naissance ; mais scientifiquement, c’est aussi une protection contre l’inflammation du pénis, maladie dans un pays à climat chaud. Les instruments utilisés pour couper le prépuce peuvent être un couteau, une paire de ciseau. Pour le Bara et A ntandroy dans la partie Sud : un bout de bambou bien tranchant. Durant la nuit avant l’opération, tous les membres de la famille dansent et chantent, souhaitent au petit garçon de devenir riche, puissant, d’être en bonne santé dans le futur. Les familles placent un tronc de canne à sucre dans la maison du parent du petit garçon pour leur souhaiter d’avoir beaucoup de descendance mâle, ainsi la descendance se multiplie La circoncision se fera à l’aube mais avant l’ aube , un groupe d’homme fort cherche l’eau sacré « le ranomahery »dans la source de montagne. Au retour, La famille les accueillent avec beaucoup d’hostilités, les empêchent d’entrer dans le village. L’eau sacrée doit être porté par un homme qui a encore des parents vivants. L’eau sacrée est utilisée pour laver la main de la personne qui a fait la circoncision, le couteau et la plaie. Le prépuce est avalé par le grand père avec de la banane.

Tombeaux :

C’est un tombeau familial pour toutes les générations de la famille.

Famadihana ou retournement des morts ou l’exhumation :

Cette tradition est commune dans toute la région de hauts plateaux, comme les Merina, Betsileo, vakinankaratra. L’exhumation se déroule pendant le mois de juin jusqu’ au mois d’Août et dure 3jours.
La raison de l’exhumation ; Pour les Malagasy, c’est interdit de laisser leurs ancêtres dans la tombe et ceux qui ne font pas l’exhumation ne mérite pas de porter le nom de son père. Dans un sens, les Malagasy croient que la vie dépend du mort et la mort de la vie et les Malagasy ont foi aux ancêtres, les ancêtres leur apportent de la bénédiction. beaucoup de zébu, des porcs sont tués, avec une large quantité de riz, sans oublier l’alcool, des linceuls (tissus en soie) pour les morts. Les femmes achètent de beaux habits.
Les Mpihira Gasy ou les musiciens traditionnelles chantent et dansent pendant 3jours,
Le 1er jour : On invite les villageois autour pour manger du riz avec du zébu, viande de porc
Le 2nd jour : Une journée spéciale pour le « Hira Gasy » chant traditionnel
Le 3éme jour : L’exhumation ; on sort les morts de la tombe, on les déposent sur une natte sur les genoux de ses familles proches ; Avant de les envelopper dans de nouveaux linceuls, les femmes stériles prennent un bout d’ancien linceul avec les poudres de mort dedans, les avalent en espérant d’avoir un bébé. Il y a des gens qui emportent chez eux en croyant que cette poudre leur apporte de la prospérité et leur préserve du mal. Après, on portent les morts sur les épaules ainsi on danse avec, ensuite les morts encore sur les épaules, les familles tournent 7fois autour de la tombe avant de les remettre dans la tombe. Toutes ses cérémonies se déroulent autour de la tombe.




© 2017, madagascar-visite.com
Réalisation Fialofana WebAgency